Introduction


Le fait de jouer RP demande un peu de travail préparatoire, mais surtout un certain sens de l’improvisation. Il est tout à fait possible de participer au RP d’un serveur même si on n’est pas a priori doué pour ça. Il suffit de rester à sa place en observant les autres le temps de comprendre comment cela fonctionne, puis de tenter à son tour des choses un peu plus personnelles quand on se sent en confiance.

En premier lieu, Aquilon est un serveur qui est devenu RP par la force des choses. Nous n’imposons pas de règles drastiques et ne forçons la main à personne. Par contre tous les trolls et autres activités de nature à perturber les joueurs qui s’adonnent à une séance de RP pourront être sanctionnées d’un kick, voire même d’un ban temporaire si le message n’a pas été assez clair.

Le RP est une activité vitale pour le serveur, dans la mesure où c’est ce qu’il reste à faire quand toutes les autres (Constructions, farm, PVP) sont au point mort. Vous trouverez donc dans cette rubrique ce qu’il faut savoir pour avoir à votre tour la joie de vous y adonner.

Demandez son nom à un personnage que vous n’êtes pas sensé connaître, tentez d’être logique et de n’utiliser que les informations sensées être en votre possession (sinon cela s’appelle du metagaming).

Une erreur classique consiste également à confondre RP et background.
Si avoir un background me semble un minimum pour un personnage ou une ville, ce n’est pas pour autant qu’on a un RP. Pour utiliser une métaphore vaseuse je dirais qu’avoir un cahier c’est bien, mais qu’à un moment il faut en remplir les pages.
Ce qu’il faut garder à l’esprit c’est que le Rp ne sert à rien s’il ne s’inscrit pas dans une histoire collective (et le serveur en possède une).

Exemple de RP pour une ville :
Skullopolis excédée par les provocations incessantes de sa voisine Hostilker décide de lui déclarer la guerre, après une défaite cuisante elle se retrouve sous la coupe de son ennemie, mais à la suite d’une organisation discrète et efficace parvient à retrouver son indépendance.
Exemple de RP sans intérêt pour une ville :
Skullopolis a décidé de se spécialiser dans le commerce du fer et a construit un parking. Là on en est encore au stade du background, mais il n’y a aucune histoire à raconter.
Pour un personnage c’est un peu pareil, avoir un passé c’est bien mais il faut s’imaginer un futur, se fixer des buts. Ça ne veut pas dire qu’on va les atteindre, mais ça donne de la matière pour évoluer dans l’histoire et interagir avec les autres joueurs.

Le RP n’est pas facile, ça demande un minimum d’imagination et de souplesse, dans un premier temps il y’a ce qu’on a prévu, dans un deuxième temps il y’a les aléas de l’histoire. Il ne faut pas se braquer, savoir improviser, ne pas imposer lourdement ce qu’on a en tête, savoir saisir les perches et en tendre. L’intérêt d’une histoire tient toujours à ses rebondissements, ses coups du sort et ses imprévus, il ne faut pas avoir peur de ça, savoir rebondir et se demander de temps en temps : « à la fin de la map qu’est-ce que j’aurai à raconter ? »

Enfin, mine de rien jouer RP demande du discernement, ce n’est pas parce qu’un joueur vous a traité de vieux poulpe flasque qu’il faut le prendre en grippe et faire un post rageux sur le forum ; ou lui mettre un coup de boule au prochain IRL. Ce n’est pas parce qu’un perso du serveur vous est hostile que le joueur qui l’anime l’est. (Savez-vous que Larry Hagman qui jouait le rôle de JR dans le feuilleton Dallas se faisait cracher dessus dans la rue ?)
N’oubliez jamais que sur le serveur il n’y a que des amis qui s’amusent, on peut s’amuser à se détester, mais il s’agit toujours d’un jeu. La confusion entre RP et HRP est un piège dans lesquels il faut éviter de tomber.

La difficulté au final réside dans le fait que rien de ceci n’est gravé dans le marbre et que le facteur humain est très important pour jouer RP, il faut être fair-play et se rappeler que dans une histoire il n’y a pas de petit rôle, on peut être un fantastique paladin pourfendeur du mal, mais qu’on peut aussi prendre du plaisir à jouer un lâche lamentable, un traitre éclatant, ou un tyran sanguinaire.

Rédigez une petite fiche RP pour présenter votre personnage. Allez à l’essentiel, ne pondez pas des tartines de 50 paragraphes que personne ne lit. Préférez des textes courts quitte à en ajouter au fur et à mesure de vos aventures. Pas la peine de nous raconter sa vie pendant des heures si cela ne raccorde pas vite avec l’histoire du serveur.

 

Définition du RolePlay


Le RP est le diminutif de RolePlay, qui signifie en français “Jouer un Rôle”. Il constitue le centre même du Jeu de Role. “Jouer RP”, c’est donner une véritable vie au personnage que l’on joue, c’est à dire une personnalité, un style, etc… Le RP est un peu comme une pièce de théâtre dont le scénario s’écrit petit à petit et en direct, avec les autres personnes présentes.

Chaque joueur considère les autres comme des vrais personnages du jeu. C’est à dire que lorsqu’il rencontre un autre joueur dans le jeu, il fait abstraction des connaissances fournis par le jeu sur ce fameux joueur (Nom, Guilde, Alignement de faction, …) et doit se présenter à lui comme à une personne complètement inconnue. (Donc en vouvoyant au début, demandant son nom, se présentant, avec formules de politesse, la profession, son alignement si celui ci veut en parler, etc …). Une discussion plus ou moins sérieuse peut s’installer entre les deux joueurs qui se parleront comme s’ils étaient dans la vrai vie en IGNORANT la réalité justement.

Pour tenter de clarifier tout cela, votre personnage est différent de vous même. Ce personnage a une vie, un état d’esprit et des attitudes qui peuvent être différentes des votres. A vous de les définir et de les mettre en oeuvre, en mettant votre propre personnalité en retrait pour donner toute sa saveur à celle du personnage que vous dirigez. Celui-ci peut être ainsi totalement différent de vous même, ou bien être totalement similaire à vous même, bien entendu retranscrit dans l’univers où le personnage vit.

 

Les alignements


Il existe en résumé trois types d’alignement : Le Bien, le Mal, et l’Indécis. Ces trois types d’alignement ont des variations plus ou moins marquées, plus ou moins extrémistes. Un personnage pourra être un véritable samaritain ou bien assoiffé de sang et de mauvaises actions, pour les extrêmes.

Il pourra également être juste sympathique et souriant avec les passants, ou aimer faire de petites bêtises aux gens, qui constituent des variations de ces alignements. L’indécis prendra en général parti pour le coté le plus intéressant pour lui même ou bien celui qu’il juge le meilleur, selon les situations. L’alignement est a définir dans le Background (ci dessous) et il faut éviter de le changer régulièrement : un homme bon ne peut pas passer méchant puis redevenir bon sans raison.

 

Le background


BG, abréviation de Background, “toile de fond” en français, également appelé Lore. C’est le passé de l’univers où votre personnage vit, ou bien le passé de votre personnage.

Votre personnage devra avoir un passé qui (au moins à la fin) adhère avec celui du jeu. Evitez les BG du genre, fils de dieu, maître de l’univers etc… n’oubliez pas que votre personnage commence comme les autres et doit évoluez, cependant un BG d’homme surpuissant peut exister ci celui ci est bien mis en place. Evitez également toutes les incohérences et anachronismes, jouer un spationaute arrivé du futur dans sa machine à remonter le temps fera plus rire que rendre les gens présents sérieux, par exemple.

Vous devez maintenant écrire le BG de votre personnage, ou bien simplement l’imaginer pour le raconter à vos amis et intervenants, mais il doit être défini clairement. Vous n’avez pas besoin d’une grande imagination pour écrire un BG. Celui ci ne doit pas forcément contenir des aventures rocambolesques ou une enfance traumatisante et difficile, ce type de BG revenant beaucoup trop souvent. En effet, tous les habitants d’un monde ne sont pas des héros ou des martyrs. La plupart des gens du peuple sont en effet des gens simples, et c’est généralement votre avenir qui déterminera vos prouesses.

Le background est la base fondamentale du Role Play, il faut connaître le sien par coeur car c’est celui ci qui définit les actes de votre personnage. S’intereresser à celui des autres et aussi une chose conseillé, afin de comprendre le jeu de ceux qui vous font face.

 

Règles de base


Il y’a diverses règles de base, extrêmement simples et très faciles à respecter avec un minimum de bonne volonté.

Tout d’abord, l’expression. Votre personnage a un esprit propre, et a une façon de parler propre à lui même également. Faites le donc s’exprimer selon son humeur et sa mentalité.

1 – Le bonjour

Les exemples suivants sont des phrases types :

  • (A un homme) : Salutations Messire XXX *s’incline*
  • (A une femme) : Bonjour à vous Dame XXX *fait une révérence*
  • (En général) : Salut à vous gueux ! *crache au sol*

Il existe des façons innombrables de dire bonjour. Encore une fois la mentalité de votre personnage entre en action. Les deux premiers exemples sont clairement pour des personnes de bon alignement, quant au troisième il serait plutôt réservé à des personnes mauvaises. Mais vous pouvez inventer diverses déclinaisons, voire même une infinité de salutations.

2 – Prendre soin de l’autre

Les exemples suivants sont des phrases types :

  • Comment vous portez vous en ce jour ? Vous êtes vous remis de votre maladie ?
  • Oh quel bien joli sourire, très cher, vous m’avez l’air en pleine forme !

Il existe tout comme les salutations diverses et nombreuses phrases de “prendre soin de l’autre”, tout comme chez nous il y’en a des dizaines également. Laissez votre imagination travailler.

3 – Quitter une conversation

Les exemples suivants sont des phrases types :

  • A mon grand regret, je dois vous laisser. Pardonnez moi, mais le devoir m’appelle.
  • (A une femme) : Je dois partir maintenant. Au plaisir ! *fait un baise main*
  • (A un ennemi) : A la prochaine… Dans votre tombe ! *se retire*

Quitter une conversation est généralement assez simple, et il n’y a pas besoin d’élucubrations de la part de votre personnage pour cela.

 

L’écriture


Essayez surtout d’éviter les anachronismes. Vous ne possédez pas de télévision, de radio, de baladeur CD.

Essayez autant que possible de mettre une majuscule au début de chaque phrase que vous tapez. Si vous n’avez pas la place de terminer votre phrase, terminez la par des points de suspension (…) pour montrer à votre interlocuteur que vous n’avez pas fini, et ainsi qu’il ne réponde pas immédiatement. Continuez la phrase ensuite par ces mêmes points de suspension, sans majuscule.

Evitez certaines incohérences, comme faire une révérence à une personne qui se trouve de l’autre coté d’un mur. Les gens dans la rue pourraient trouver ça étrange…

Utilisez des termes d’actions pour montrer les gestes de votre personnage. Les termes d’action, cékoidon ? Ils sont placés entre deux astérisques, comme nous avons déjà vu précédemment : *fait la révérence*, *à la larme à l’oeil*, *sourit*, etc… Cela donne plus de vie à votre personnage que de simples paroles déblatérées sans expression dans la voix ni sur le visage.

En jeu utilisez diverses mises en forme selon ce que vous faites :

(blabla) : Pour le Hors RolePlay dans les canaux RP (désigné le plus souvent par HRP).
/me mange un pomme : Désigne une action.
/it La pluie commençe à tomber : Décrit l’environnement.

 

Les blessures


1-2 morts durant un combat = Rien
3-4 morts durant un combat = Avertissement + Jet de blessure légère
5-7 morts durant un combat = Second Avertissement + Jet de blessure grave
8 morts ou plus durant un combat = Mort immédiate

Les commandes à utiliser sont les suivantes :
/blessure légère ou /blessure grave

Table des blessures légères

Dizaines
Gravité
Unités – Membre
1 : Tête 2-6 : Torse 7 : Bras Gauche 8 : Bras Droit 9 : Jambe Gauche 10 : Jambe Droite
01-10 FAIRE UN LANCER SUR LA TABLE DES BLESSURES GRAVES
11-20 L’arcade sourcilière est ouverte, ça pisse le sang Une côte cassée, une ! Déchirure musculaire au membre, à ne pas laisser empirer !
21-30 La lèvre est ouverte, quelques dents sont cassées. Cervicales bloquée, évitez de bouger pendant plusieurs jours. Membre fracturé, dommage !
31-40 La lèvre est ouverte Douleur intercostale, les muscles ont surchauffé ! Une belle entaille sur le membre, ça fera une jolie cicatrice !
41-50 Une belle griffure vient traverser le visage du personnage Plusieurs plaies superficielles Une entorse à l’articulation, c’est pas de chance !
51-60 Acouphènes, l’ouïe est perturbé pendant 3 heures Un sacré mal de dos Tendinite, La poisse !
61-70 Oeil au beurre noir Le personnage souffre de plusieurs hématomes au niveau du torse T’as de la chance, c’est juste une inflamation, les mouvements sont douloureux, mais ça va passer
71-80 La lèvre est tuméfiée Point de coté, la douleur est génante, mais ça va passer Quelques coupures, rien de bien méchant !
81-90 Le personnage est sonné, il est moins agile pendant quelques heures Le Personnage est essouflé, il à du mal à reprendre son souffle L’articulation est foulée, le membre est un peu enflammé pendant quelques jours
91-100 Aucune blessure, plus de peur que de mal

Table des blessures graves

Dizaines
Gravité
Unités – Membre
1 : Tête 2-6 : Torse 7 : Bras Gauche 8 : Bras Droit 9 : Jambe Gauche 10 : Jambe Droite
01-10 La tête est réduite en lambeaux, mort cérébrale. Prenez une cuillère. Mort instantanée. La cage thoracique est enfoncée, multiples organes internes détruits. Mort instantanée. Le membre est littéralement détruit et/ou arraché. Grosse hémorragie, des soins immédiats sont demandés sous peine de mort.
11-20 Le crâne est brisé, la personne est un légume si elle survit. Le personnage est éventré. Sans soins immédiats, il décède en quelques secondes. Le membre est en charpie. Seule une amputation peut stabiliser la personne. A faire dans la minute.
21-30 Coup important à la tête, séquelles importantes et permanentes au cerveau. Une grosse plaie béante se trouve au niveau du torse du personnage. Celui-ci doit être stabilisé pour bouger. Une partie du membre a été sectionnée. Si le personnage est stabilisé, il survit.
31-40 Rupture d’anévrisme, séquelle légère mais permanente au cerveau. Un poumon est perforé. Le personnage perd conscience et commence à étouffer/se noyer. Le membre est gravement abîmé (fractures externes, muscles). Des soins doivent être appliqués rapidement sinon la personne se vide de son sang.
41-50 Un oeil est crevé et de nombreuses coupures parcourent le crâne du personnage. Il est défiguré à vie. Votre estomac est totalement écrasé, vous vomissez du sang. Le membre est gravement mutilé (plusieurs fractures, tendons sectionnés), inutilisable à l’avenir.
51-60 Une hémorragie localisée provoque un gonflement de la boîte crânienne. La tête devient difforme. Multiples plaies au niveau du torse, ça pisse le sang. De très nombreuses plaies et dégâts internes (coupures, fractures). Dégâts affligeants. Le membre ne récupérera pas ses pleines facultés.
61-70 La mâchoire est fracturée, plusieurs dents cassées. Le personnage ne pourra plus parler pendant plusieurs semaines. Plusieurs côtes cassées Beaucoup de plaies internes (muscles sectionnés, contusions diverses). Le membre sera partiellement endommagé si guéri.
71-80 Le nez du personnage est réduit en miettes, une paumette est un peu enfoncée. Fausse côtes enfoncées Le membre est endolori, des nerfs ont été sectionnés. Sensibilité diminuée de moitiée.
81-90 Le personnage subit un traumatisme crânien. Il est en état de choc pendant plusieurs heures. Gros choc au niveau du torse, vous vomissez votre repas. Vous perdez votre bras gauche
91-100 FAIRE UN LANCER SUR LA TABLE DES BLESSURES LEGERES

 

< Page précédente ( L’histoire et les objectifs de notre serveur ) < > Page suivante ( Les rangs ) >